COMMENT VALIDER SON IDÉE ?

 

Même si l’idée ne fait pas tout, il faut reconnaître qu’il existe au départ certaines idées qui vont avoir un peu plus de potentiel que les autres. Il en existe aussi dont on peut dire assez rapidement qu’elles sont… mauvaises. Voilà quelques pistes pour, très tôt, passer votre idée de projet à la moulinette :

Il n’y a absolument personne sur votre idée

C’est sans doute le signe que votre idée n’en est pas vraiment une, et que si personne n’a pris la peine d’essayer, c’est que c’est peine perdue. Ou alors qu’il est très, trop tôt encore et qu’il vous faudra évangéliser pendant longtemps vos clients potentiels. Et ce, la plupart du temps au plus grand bénéfice de ceux qui se lanceront plus tard que vous et profiteront de votre travail d’éducation du marché. Prêcher dans le désert est un métier ingrat et rarement couronné de succès.

Il y a énormément de monde sur la même idée que vous

Aïe, c’est un peu l’inverse du point précédent : vous partez sans doute un poil trop tard, et risquez que toutes les places (en gros, les 45 meilleures) ne soient déjà prises. Sans doute l’idée n’est-elle pas à jeter et il faudra la faire évoluer pour focaliser vos efforts sur une niche particulière.

Vous ne connaissez personne dans le secteur d’activité, et n’y avez pas d’expérience

Avoir un regard neuf sur les manières de faire d’un secteur d’activité est certes un bon point, qui permet de casser les codes et d’innover. Mais c’est aussi un obstacle : il vous faudra dépenser énormément d’énergie et de temps pour arriver à percer dans le secteur et à en maîtriser les codes…  Essayez de vous rapprocher de quelqu’un qui lui est bien connecté, et qui vous fera gagner énormément de temps !

Vous n’arrivez pas à convaincre quelqu’un d’être votre premier client

Au moins au conditionnel, si vous n’arrivez pas à convaincre quelqu’un (sur le secteur d’activité) que vous avez identifié l’un de ses problèmes et qu’il pourrait utiliser / acheter votre solution / offre : c’est mauvais

signe  ! Peut-être essayez-vous de vous convaincre tout seul que votre idée peut marcher  ? Tâchez d’être plus à l’écoute des vrais problèmes et demandes de vos interlocuteurs.

Vous n’avez aucune compétence vitale pour réussir le projet

Devenir plombier (par exemple) si vous n’êtes ni bricoleur ni n’avez quelques notions de plomberie peut être extrêmement délicat (en tout cas pour vos clients, si vous en trouvez). Il en est de même pour une startup : il faut que votre équipe de départ puisse faire ce qui doit être fait pour réussir. Associez-vous, ou changez d’idée…

 

source: les 12 clés de l’entrepreneur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s